jeudi 7 septembre 2017

Tout ce qu'on ne s'est jamais dis de Celeste NG


résumé: 

Lydia Lee, seize ans, est morte. Mais sa famille l'ignore encore… Élève modèle, ses parents ont placé en elle tous leurs espoirs. Sa mère, Marylin, femme au foyer, rêve que sa fille fasse les études de médecine qu'elle n'a pas pu accomplir. Son père, James, professeur d'université d'origine chinoise, a tant souffert de sa différence qu'il a hâte de la retrouver parfaitement intégrée sur le campus. Mais le corps de Lydia gît au fond d'un lac. Accident, meurtre ou suicide ? Lorsque l'adolescente est retrouvée, la famille Lee, en apparence si soudée, va devoir affronter ses secrets les mieux gardés.
Des secrets si longtemps enfouis qu'au fil du temps ils ont imperceptiblement éloigné ses membres, creusant des failles qui ne pourront sans doute jamais être comblées. Bien sûr, Tout ce qu'on ne s'est jamais dit distille un suspense d'une rare efficacité. Mais ce livre qu'on garde en soi très longtemps est bien plus que cela. Celeste Ng aborde la violence de la dynamique familiale, les difficultés de communication, le malaise adolescent, avec une intensité exceptionnelle qui évoque l'univers de Laura Kasischke.
En distinguant cette œuvre envoûtante comme l'un des meilleurs romans de l'année, les critiques anglo-saxons ont salué la naissance d'un écrivain majeur et fait le succès du livre, vendu à plus d'un million d'exemplaires.


mon avis:

Nous sommes dans les années 60, 70 et 80. L'auteure nous raconte la rencontre des parents. Lui est américain d'origine chinoise, elle est américaine, il a était rabaisser toute sa vie et malgré son éducation et son travail d'enseignant, il ne veux que s'intégrer. Ce qui le poussera à vouloir le meilleur pour Lydia. La mère elle, regrette de ne pas avoir pu achever son cursus universitaire et donc de mener la carrière de médecin à laquelle elle se destinait. Grosse impression d'avoir gâché sa vie ! Elle fera pareil que son mari est poussera Lydia au maximum de ses capacités intellectuelles, la privant quelque part de son adolescence. Nath le frère est très touchant et la petite sœur de Lydia, Hannah qui gravite autour d'eux. Petite dernière souvent oubliée. Ils n'auront de cesse de chercher la reconnaissance de leur père ! Ce livre pose beaucoup de questions et vous amenez à réfléchir ! Il est facile de prévoir que le suicide a été pour elle la seule issue pour échapper au piège des rêves déçues de ses géniteurs. J'ai apprécié ce livre est, je l'ai lu assez facilement. Je pense lire de nouveau cette auteure.

4 commentaires:

  1. Merci pour ton avis, mais je passe mon tour.

    RépondreSupprimer
  2. Le sujet est extrêmement fort, je me laisserai bien tenter !

    RépondreSupprimer
  3. Je pense passer mon chemin pour ce titre

    RépondreSupprimer